entete-crasse.jpg

FIND

AVERTISSEMENT AU LECTEUR

Formation, ambition et métier.

Collectionner c'est rechercher ...

Non pas forcément mener une recherche culturelle sur un thème donné, mais plutôt être en état d'alerte, chasser, passer parde longues attentes anxieuses et, comme pour un gibier rare, laisser les pièces de moindre intérêt pour bondir sur celle digne d'émotion... Quel que soit le sacrifice.

Collectionner comme mode de vie ?

Non, simplement créer des moments privilégiés, aménager des plages pour s'échapper du quotidien. Avant tout une collection ressemble à ceux qui l'ont rassemblée ; c'est une vision totalement subjective et partiale du sujet dont elle prétend rendre compte. Veuillez en pardonner les lacunes. Si vous êtes tentés de faire un bout du chemin que nous avons parcouru, sachez qu'il nous a fallu des heures, des années d'observation, d'écoute, de comparaison, d'humilité avant d'affiner notre goût, de former notre oreille. La visite des Musées d'Europe est un élément formateur indispensable. Chaque instrument véhicule en plus de la charge émotionnelle, son propre passé culturel ; nous avons dû apprendre à les connaître pour mieux les apprécier. Cela nous a aidés à choisir les pièces avec rigueur pour qu'elles témoignent à la fois :

  • de l'effervescence imaginative qui caractérise les artisans, ingénieurs et artistes créateurs
  • de la simplicité et de la finesse des moyens mis en oeuvre pour accéder aux plaisirs, aux jeux et au merveilleux
  • d'une esthétique très particulière et de la richesse des documents sonores que nous pouvons rencontrer.

C'est assez esquisser la difficulté qui préside à la constitution mais aussi à la remise en état d'une collection. Il ne suffit pas d'engranger l'objet. Il faut que l'instrument chante, qu'il retrouve son souffle et son éclat. Notre travail de restauration requiert toute une variété de qualités, réflexion, patience voire persévérance, goût de la recherche documentaire et tant de soins qu'une remise en état se déroule sur un temps ... infini.

Celle d'une pièce à musique de l'importance d'un orgue de manège s'envisage sur deux ans.Au delà de la partie technique, les questions les plus délicates se posent sur le plan esthétique ; il faut savoir où s'arrêter. Parfois une remise à neuf peut détruire un objet. Il n'est pas nécessaire qu'un automate peint il y a une centaine d'années soit propre et... sans âme. Sachant que ce point de vue n'est pas unanimement partagé, nous devons discerner l'outrage qu'il faut absolument réparer, de la craquelure à ne pas toucher sous peine de défigurer l'ensemble.

Nous considérons notre petit monde avec indulgence parce que nous les remercions d'être encore parmi nous.

Eve + Philippe Crasse

Nous remercions particulièrement le coup d'oeil de Jean-Louis GARNELL, qui a si magnifiquement sublimé ces objets d'art... La plupart de ces prises de vue ont été réunies dans un ouvrage  publié par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées lors de l'exposition de la collection au Grand Palais à Paris en 1987.

 

 

 

jaf couv

bam chinois couv

welte mignon couv

albertine couv

ruckenklavier ignaz bruder couv

hoplacouv

pierrot vichy couv

magicorgana couv

lapin couv

coq couv

ludochose couv

limonaire couv

organina thibouville couv

ours couv

gavioli couv

clown fonte couv

cheval couv

pompiers couv

manopan couv

clowns couv

peintre couv

turcs couv

wurlitzer150 couv

distributeur couv

duo art couv

bremond couv

valseurs couv

polyphon couv

scopitone bobines

Savoyard couv

pierrot lune couv

welte cottage en cours restauration

jukebox wurlitzer modell 1100 couv

mills logo

ludoclip couv

Eve et son pierement au Raffles Hotel singapore couv

plafon manege avions couv

ane bayol jour de fete tati

MENTIONS LEGALES
LE LUDION Sarl                +  33 561 573 722
Fondée en 1976  -  Capital de 120.000 euros
SIRET 334 256 120 00026           NAF 3220Z
Ident TVA                         FR 26 334 256 120
2 rue Pierre de Fermat     31000 TOULOUSE
RCP MMA IARD                     N° 113 520 312